Une nouvelle étude examine l'impact de l'herbicide Roundup sur les abeilles

Imprimer Email Partager Twitter

Un groupe de chercheurs chinois a trouvé des preuves que les herbicides commerciaux à base de glyphosate sont nocifs pour les abeilles aux concentrations recommandées ou en dessous.

Dans un article publié dans le journal en ligne Rapports scientifiques, des chercheurs affiliés à l'Académie chinoise des sciences agricoles de Pékin et au Bureau chinois du paysage et de la foresterie, ont déclaré avoir trouvé une série d'impacts négatifs sur les abeilles lors de l'exposition des abeilles à Roundup - un glyphosate-produit à base vendu par Bayer AG, propriétaire de Monsanto.

La mémoire des abeilles a été «considérablement altérée après une exposition au Roundup», ce qui suggère que l'exposition chronique des abeilles au produit chimique de destruction des mauvaises herbes «peut avoir un impact négatif sur la recherche et la collecte des ressources et la coordination des activités de recherche de nourriture» par les abeilles, ont déclaré les chercheurs. .

De plus, «la capacité de grimper des abeilles a considérablement diminué après un traitement avec la concentration recommandée de Roundup», ont constaté les chercheurs.

Les chercheurs ont déclaré qu'il était nécessaire de disposer d'un «système d'alerte précoce fiable pour la pulvérisation d'herbicides» dans les zones rurales de Chine, car les apiculteurs de ces zones «ne sont généralement pas informés avant la pulvérisation d'herbicides» et «de fréquents incidents d'empoisonnement des abeilles» se produisent.

La production de nombreuses cultures vivrières importantes dépend des abeilles domestiques et des abeilles sauvages pour la pollinisation, et baisses notées dans les populations d'abeilles a suscité des inquiétudes dans le monde entier concernant la sécurité alimentaire.

Un article de l'Université Rutgers publié l'été dernier a averti que «les rendements des pommes, des cerises et des myrtilles aux États-Unis sont réduits par le manque de pollinisateurs».