Le journal Nature ajoute une "note de l'éditeur" soulignant les préoccupations concernant la fiabilité de l'étude liant les coronavirus du pangolin à l'origine du SRAS-CoV-2

Imprimer Email Partager Twitter

Le 9 novembre 2020, le droit américain de savoir libéré e-mails avec les principaux auteurs de Liu et coll. pour Xiao et coll.., et le personnel et les éditeurs de Pathogènes PLoS pour Nature revues. Ces études ont fourni une crédibilité scientifique à l'hypothèse zoonotique selon laquelle les coronavirus étroitement liés au SRAS-CoV-2 circulent dans la nature et que le SRAS-CoV-2 a une source animale sauvage. Le 11 novembre 2020, Nature a ajouté la note suivante à l'article de Xiao et al.: «Note de l'éditeur: les lecteurs sont alertés que des préoccupations ont été soulevées concernant l'identité des échantillons de pangolins rapportés dans cet article et leur relation avec des échantillons de pangolins précédemment publiés. Des mesures éditoriales appropriées seront prises une fois le problème résolu. »

La note peut être vue ici: https://www.nature.com/articles/s41586-020-2313-x